Les projets des entreprises à l’étranger font rêver les employés chinois

Ajouté au 26/07/2010 par SHI Lei

Avec le nombre croissant de sociétés chinoises prenant la responsabilité de projets à l’étranger, il y a aussi un nombre croissant d’ouvriers chinois employés sur ces projets.

Ces projets à l’étranger non seulement illustrent les prouesses de plus en plus nombreuses de la Chine sur la scène mondiale, mais alimentent aussi les rèves et les aspirations des employés chinois.

Comme beaucoup d’autres employés qui travaillent à l’étranger, Li Maoxue, ouvrier dans la construction, fait de grands rêves. Originaire d’un petit village de la province du Henan, Li travaille actuellement sur un projet immobilier en Algérie.

Bien qu’il ne travaille sur ce projet que depuis sept mois, Li est confiant dans le fait qu’à la fin de son contrat de deux ans, il sera en mesure de construire une maison bien plus grande que celle qu’il a actuellement dans son village natal.

En Algérie, son salaire annuel est de plus de 60 000 Yuans, soit le triple de ce qu’il pourrait gagner en Chine. Et comme la plupart des autres ouvriers, il rapatrie chez lui la plus grande partie de ce qu’il gagne.

D’après le Ministère du Commerce, le nombre d’employés chinois à l’étranger a atteint 800 000 à la fin du mois de mai de cette année. Et toujours d’après le Ministère, ces employés rapatrient plus de 4 milliards de Dollars US en devises étrangères chaque année.

Bien que le concept de travailler à l’étranger ne soit pas nouveau, il a connu une impulsion en 2004 après que le gouvernement ait encouragé de plus en plus d’entreprises chinoises à explorer les marchés à l’étranger.

A l’heure actuelle, les entreprises chinoises sont à la pointe dans les projets de construction de logements et de télécommunications à l’étranger.

Les ouvriers des secteurs de la construction, du textile et des transports maritimes représentent plus de la moitié de la force de travail expatriée, et le reste comprend des cuisiniers, des ouvriers du traitement de la viande et de la fabrication de meubles.

Avec l’augmentation du nombre d’employés à l’étranger, le gouvernement a également insisté sur les étapes que les employeurs doivent suivre pour éviter les problèmes.

Si les entreprises peuvent utiliser leurs propres employés pour assurer le déroulement de leurs projets, ils sont aussi libres d’en embaucher d’autres auprès d’agences de recrutement autorisées, ont déclaré des fonctionnaires du gouvernement.

Mais, ont-ils précisé, ces agences doivent avoir reçu l’autorisation du gouvernement et subir une vérification annuelle.

De même, les employeurs ne doivent pas utiliser des travailleurs ayant des antécédents judiciaires ou souffrant de graves problèmes de santé.

Les entreprises chinoises qui auront remporté un contrat à l’étranger devront également signer des contrats de travail qui respectent tant les lois chinoises que les lois du pays hôte.

Les employeurs devront également contracter une assurance maladie/accidents pour leurs employés.

Dans le même temps, les employeurs devront former leur personnel sur les conditions de travail, les salaires, et également fournir la formation nécessaire à l’accomplissement du travail.

Le Ministère a également déclaré que les enterprises chinoises devraient faire davantage d’efforts pour embaucher et former des employés locaux pour les postes offerts.

« Les entreprises sont encouragées à prendre plus de responsabiltés sociales et à concourir sur le marché international d’une manière ouverte et équitable », a dit le Ministère dans un communiqué.

Auparavant, la plupart des entreprises chinoises étaient impliquées dans des projets de construction de logements qui ne nécessitaient que peu de qualifications techniques et avaient une faible valeur ajoutée.

Mais à présent, elles se sont étendues à d’autres secteurs comme les infrastructures, les transports, l’énergie, les télécommunications ou la chimie, qui demandent d’excellentes capacités de direction et d’expertise technique.

Certaines entreprises sont aussi impliquées, sur les marchés étrangers, dans des projets des secteurs des énergies nouvelles et des technologies, comme les communications par satellite et l’énergie nucléaire, a dit le Ministère.

La Chine a adopté une stratégie gagnant-gagnant dans la conclusion de marchés à l’étranger, et cela a contribué à forger des relations plus étroites avec les pays en développement et les partenaires commerciaux importants, a dit un haut fonctionnaire du Département des investissements extérieurs et de la coopération économique au Ministère, qui a cependant souhaité conserver l’anonymat.

A la fin du mois de mai, la valeur totale des contrats chinois à l’étranger avait atteint 605,7 milliards de Dollars US et un chiffre d’affaires de 369,6 milliards de Dollars US.