Wu Bangguo appelle la Chine et la France à forger un nouveau partenariat économique et commercial durable

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

Le président du comité permanent de l’Assemblée populaire nationale de Chine (APN, Parlement chinois), Wu Bangguo, a appelé vendredi la Chine et la France à forger un nouveau partenariat économique et commercial “étroit, durable et à long terme”.

“Nos deux pays devront envisager et développer leur coopération économique et commerciale avec une vision stratégique et gagnant- gagant, faire valoir leurs atouts respectifs et renforcer leur coopération pragmatique en vue de bâtir ensemble un nouveau partenariat économique et commercial qui soit étroit, durable et à long terme”, a souligné M. Wu dans un discours prononcé lors d’un forum éconmique et commercial à Paris.

Pour ce faire, M. Wu a proposé aux deux parties d’approfondir la coopération dans la réalisation des projets structurants.

“La Chine entend renforcer davantage sa coopération avec la France dans le domaine de la recherche et du développement aérospatiale afin de prolonger la chaîne industrielle, élargir leur coopération tous azimuts dans le développement de l’électronucléaire, et intensifier leur coopération technologique concernant la TGV et les transports sur rails, de manière à faire valoir le rôle d’entraînement des grands projets”, a-t-il dit.

La partie chinoise, a-t-il dit, en ouvrant sa porte à davantage d’investissements français, encourage les entreprises chinoises performantes et compétitives à aller en France pour s’y développer.

Lors de ce forum, qui a rassemblé deux cents entrepreneurs chinois et français, Wu Bangguo a aussi recommandé d’ouvrir de nouveaux champs de coopération.

“Nous espérons que les entreprises chinoises et françaises pourront saisir les opportunités offertes par la restructuration économique des deux pays pour élargir leurs champs de coopération et approfondir leur coopération mutuellement bénéfique sur la base existante”, a affirmé M. Wu, arrivé mercredi à Paris pour une visite de sept jours en France.

Selon lui, l’approfondissement de cette coopération passe par des projets de recherches conjoints, des projets-pilotes, le développement en commun de technologies et l’élargissement des investissements mutuels.

Il a aussi plaidé pour un perfectionnement de l’environnement d’investissement et de commerce.

“La Chine et la France devront continuer à travailler ensemble, conformément aux principes de l’honnêteté, des bénéfices mutuels et du gagnant-gagnant, pour perfectionner leur environnement d’affaires de concurrence équitable”, a-t-il ajouté.

“Pour que nos partenariat et nos échanges réciproques progressissent encore, nous devons (faire) entrer nos coopérations dans une perspective axée sur un souci du long terme”, a proposé le président de l’Assemblée nationale française, Bernard Accoyer, qui s’est dit favorable à un approfondissement des liens avec la Chine au niveau européen.

“C’est par le concret, par un réel pragmatisme, en tâtant les pierres, que nos amis chinois, que l’Union européenne, que la France et la Chine relèvent ensemble les défis du 21e siècle”, a ajouté M. Accoyer.