La Chine force Google à supprimer une redirection vers Hong Kong

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

La Chine inflige à Google un supplice … chinois. La société américaine, qui a fermé en mars dernier son moteur de recherche chinois en dénonçant la censure, a dû cesser de rediriger automatiquement les internautes chinois vers son site basé à Hong Kong, sous peine de perdre sa licence en Chine.

Depuis janvier, toute requête sur Google.cn aboutissait automatiquement sur le site Google.com.hk, un moteur de recherche non-censuré en vertu du statut d’autonomie dont bénéficie au sein de la République populaire de Chine l’ex-colonie britannique de Hong Kong.

Sur le blog de Google, le directeur juridique de la société, David Drummond, souligne que cette redirection était jugée « inacceptable » par les autorités chinoises, qui menaçaient de ne pas renouveler la licence d’opération de Google en Chine, qui expire le 30 juin. Sans cette licence, précise Drummond, Google.cn « serait effectivement dans le noir en Chine ».

Désormais, il faudra procéder en deux temps : sur la page d’accueil de Google.cn, il y a un lien pour se diriger vers Google.com.hk.

La modification peut avoir l’air d’être une simple nuance, sauf l’humiliation infligée à Google depuis sa dénonciation de la censure en Chine en janvier dernier.

Google, qui a d’autres intérêts en Chine, comme son service Gmail et le système de téléphonie Android, ne veut pas tout perdre dans ce pays, ni disparaître totalement des écrans chinois en attendant des jours meilleurs.

Dans sa note, David Drummond souligne que Google tente de ménager « l’accès à l’information » et « le respect des lois chinoises ». Google n’a donc pas fini de faire le grand écart.