La Chine acceuille les technologies vertes de l’étranger

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

La Chine s’engage à rester ouverte aux technologies étrangères durant la promotion du développement de son industrie verte. C’est ce qu’a déclaré le vice-ministre chinois de l’Industrie, des Technologies et de l’Information, Miao Wei, lors du Forum sur l’industrie verte de Chine samedi à Beijing. Il a également indiqué que le gouvernement chinois accueillait aussi bien les investissements nationaux qu’étrangers favorisant une économie à faible consommation de carbonne.

Il y a des critiques sur la politique chinoise de l’innovation. Elles disent que le pays résiste aux tendances de l’inovation sur le plan international.

Le vice-ministre chinois de l’Industrie, des Technologies et de l’Information, Miao Wei, a qualifié ces allégations de malentendus lors du Forum international sur l’industrie verte de Chine. Il a dit clairement que le pays allait importer des technologies étrangères avancées lors de la promotion de son industrie verte.

Miao Wei

Vice-ministre de l’Industrie, des Technologies et de l’Information

“Les innovations indigènes de Chine comprennent en effet des innovations indépendantes, coopératives et importées. Les 2 dernières utilisent directement les technologies étrangères. La Chine ne va jamais fermer ses portes aux technologies étrangères et mener des recherches toute seule.”

Miao Wei a également fait savoir que la Chine allait fournir autant d’opportunités aux invertissements nationaux et étrangèrs lors de la promotion du développement de l’industrie verte. Le gouvernement chinois va créer un environement favorable à une industrie verte à travers des politiques et des soutiens financiers. La volonté chinoise de développer une économie verte trouve un écho dans le secteur de l’énergie. Certaines entreprises se sont même converties aux énergies propres.

Lu Qizhou

Directeur général

China Power investment Corporation

“La clé de la réalisation d’un développement à bas carbone pour des entreprises telles que la notre est de changer notre mode de croissance et notre structure énergétique. Nous allons nous concentrer sur le développement des sources d’énergie non-fossiles telles que l’eau, le vent et le nucléaire.”

Pour rappel ce forum de 2 jours a réuni des responsables, ainsi que des associations et des entreprises du secteur. Il a pour but de promouvoir le développement de l’industrie verte.