Made in China, pourquoi la hausse des prix ne s’arrêtera pas ?

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

Les achats en Chine sont toujours bon marchés, c’est un fait, mais ces derniers temps les prix ont augmentés de façon significative. Pourquoi ?

Evolution Euro / Dollar
– Dans un premier temps, et on nous le rabâche tous les jours dans l’actualité, l’euro se casse la figure. Cette baisse de l’euro est due principalement aux craintes que certains membres de l’Union Européenne (Grèce, Portugal, Espagne) ne puissent régler leurs problèmes de dettes de manière autonome. Les importations subissent ces effets négatifs, peu importe le pays d’origine, pourvu que les achats se fassent en dollars.

– Dans un deuxième temps, il faut faire face à un manque soudain de containers. Alors que l’an dernier il y en avait de trop et que les compagnies vendaient leurs containers vides aux Pays en Voie de Développement, c’est désormais le contraire. Le manque génère l’achat de containers (neufs), et donc des surcharges qui viennent s’ajouter aux variations saisonnières. Ainsi le coût d’un container Chine – France a doublé, et est toujours en hausse.

Le RMB/CNY réévalué face au dollar
– Et puis il y a les effets propres au pays en question, la Chine. Les dernières grèves ont généré des hausses de salaire des ouvriers, qu’il faut forcément impacter. Et il n’y a pour l’instant que les grandes entreprises qui ont effectué cette hausse (Honda, Foxconn…), tout laisse a penser que c’est la naissance d’une évolution pour toutes les usines chinoises. Les salaires minimums sont aussi revus à la hausse. Plus de 20 provinces et villes chinoises ont augmenté les salaires minimums cette année (+15,8% à Shenzhen, par exemple).

– Avec la crise de 2008/2009, on a aussi pu observer que les ouvriers avaient tendance à déserter les usines, pour un retour à la campagne. Le manque de main d’oeuvre se fait sentir sur les délais de production, s’ajoutant à l’allongement des délais de livraison, il faut désormais parfois 4 ou 5 mois pour venir à bout d’une commande. Pour livrer plus rapidement, l’importateur à le choix entre faire de l‘aérien, ou du sea-air, dans les deux cas les frais impacteront les prix.

– Et désormais, on nous annonce que le Yuan CNY (Chinese Yuan RMB) est réévalué, là aussi, l’impact se ferra sentir (et pas forcément positivement). D’autant que d’autres réévaluations sont à l’ordre du jour, à cause de la pression -notamment- des USA et de l’OMC.