Les grandes entreprises publiques chinoises manquent de technologies de pointe

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

Les grandes entreprises publiques chinoises ont réalisé de grands progrès ces dernières années, mais ceci a dépendu principalement de la forte croissance de l’économie nationale.

Li Rongrong, directeur de la Commission de contrôle et de gestion des actifs d’Etat (CCGAE), a fait cette remarque au cours d’une conférence des entreprises d’Etat tenue le 24 juin.

Par rapport aux sociétés multinationales, les grandes entreprises publiques chinoises sont encore peu compétitives du fait de leur faible capacité d’innovations technologiques, a dit M.Li. Il a cité comme exemple la CNPC (china national petrolem corporation). La CNPC a été classée au premier rang mondial pour sa valeur de marché. Mais elle n’a pas de produits de classe mondiale, ni de produits connus à l’échelle mondiale.

Le haut fonctionnaire chinois a dit que la Chine est aujourd’hui le deuxième plus grand pays économique du monde, après les Etats-Unis et que les grandes entreprises d’Etat sont principalement engagées dans l’industrie manufacturière. Cependant, des entreprises chinoises ne sont compétitives sur le plan international que sur certains produits de bas de gamme et de niveau intermédiaire. Du fait qu’elles manquent de technologie de pointe, il leur est difficile d’être à l’avant-garde de l’industrie manufacturière et les équipements clés dans certains secteurs dépendent encore des importations. 70% des technologies des nouveaux produits industriels proviennent de l’étranger et nos entreprises publiques devraient établir un mécanisme pour encourager à chercher à se développer, en comptant sur le progrès de la technologie.

Ce mécanisme sera mis en place en priorité dans les sociétés du secteur de la technologique cotées en bourse, selon une décision de la CCGAE.