Les expériences européennes nécessaires dans le cadre d’une coopération Chine-Afrique en matière de réduction de la pauvreté (experts)

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

Des experts chinois et internationaux, ainsi que des chercheurs africains se sont rassemblés mardi à Beijing pour étudier l’introduction d’expériences européennes en matière de réduction de la pauvreté dans la coopération Chine-Afrique.

Durant les travaux d’un séminaire organisé par le Centre international de réduction de la pauvreté de Chine (IPRCC), sous le thème “Développement et coopération Chine-Afrique — Ce que la Chine peut apprendre des expériences occidentales”, Robert Kappel, directeur de l’Institut des études mondiales et régionales d’Allemagne, a indiqué que la Chine devait profiter des expériences occidentales pour approfondir la coopération Chine-Afrique.

Les pays européens ont commis de nombreuses erreurs dans le passé, en ce qui concerne la coopération Europe-Afrique, et la Chine souhaite éviter ce genre d’erreurs en tirant les leçons des expériences occidentales, a-t-il souligné. Selon M. Kappel, la Chine doit se fixer comme priorités la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption, l’établissement de meilleures institutions et l’amélioration de la main-oeuvre dans le cadre de la coopération avec l’Afrique.

Il a fait l’éloge des efforts déployés par la Chine au profit de l’Afrique, affirmant que “cela fournit une autre option aux Africains” et que la Chine joue un rôle croissant de locomotive pour l’économie africaine. Par ailleurs, il a appelé à la coopération tripartite Chine-Afrique-Allemagne afin de mieux aider les pays africains.

Le conseiller spécial de l’Union européenne, Graham Meadows, a indiqué que l’amélioration de la gouvernance et de l’efficacité dans la conduite des politiques constituait le “facteur X” en matière de réduction de la pauvreté de l’Afrique.

La Chine est si vaste qu’elle jouit de la diversité économique, tout comme l’Afrique, et elle est privilégiée dans le cadre de la coopération avec l’Afrique, a-t-il martelé, ajoutant que les expériences chinoises devraient être très appréciées par les pays africains dans le cadre de l’exécution de politiques de ces derniers, car la Chine et l’Afrique “parlent la même langue”.

La Chine doit tirer profit des expériences occidentales pour améliorer sa coopération avec l’Afrique, a déclaré pour sa part Wu Zhong, directeur du Centre international de réduction de la pauvreté de Chine (IPRCC), tout en souilgnant que son insitutiton constituait une plate-forme internationale visant à aider les pays africains.

La réduction de la pauvreté dans le monde nécessite une coopération mondiale, et la Chine doit collaborer étroitement avec les partenaires européens en partageant des expériences pour mieux aider les pays africains, a-t-il conclu.

Au total, une centaine d’experts et de responsables des organisations internationales ont participé au séminaire tenu au siège de l’IPRCC.