Le son des vuvuzelas de la Coupe du monde 2010 résonne jusqu’en Chine

Ajouté au 21/06/2010 par SHI Lei

Des centaines de millions de fans chinois de football suivent ces jours-ci avec passion, comme le reste de la planète, la Coupe du monde qui se déroule en ce moment en Afrique du Sud. Malgré un décalage horaire de six heures, le son des vuvuzelas dans les stades sud-africains résonne jusqu’à Beijing et permet à des chefs d’entreprises chinois de profiter de cette aubaine économique.

Durant la Coupe du monde, de nombreux restaurants et bars à travers la Chine prolongent leurs heures d’ouverture jusque tard dans la nuit. Depuis le 11 juin, des fans de football se réunissent dans ces lieux pour profiter des matches et de la convivialité des restaurants.

Ces Chinois contribuent ainsi à la hausse des revenus de la restauration en cette période de Coupe du monde. Certains médias hongkongais prédisent même un chiffre d’affaires double pour la restauration locale, soit 660 millions d’HKD.

Par ailleurs, les vendeurs d’appareils électroménagers ont également organisé des campagnes de promotion de téléviseurs, de climatiseurs, de ventilateurs, etc.

Les petits objets commémoratifs en forme du ballon Jabulani et de la mascotte Zakumi se vendent aussi dans les sites spécialisés de distribution des grandes villes. À Changchun, on peut même trouver un journal 3D dédié à la Coupe du monde.

À Yiwu, célèbre ville de distribution de petites marchandises, de nombreuses entreprises ont vu accroître les commandes étrangères pour la Coupe du monde. Tout le monde voit les maillots arborant les noms des footballeurs et de leurs sponsors, mais peu savent que nombre de ces maillots ont été produits en Chine.

La sélection de Miss football, l’utilisation par les annonceurs d’éléments relatifs au ballon rond, l’envoi d’informations sur la Coupe du monde par SMS, ainsi que les événements organisés par les sponsors et les médias, sont autant de moyens pour les entrepreneurs chinois de surfer sur la vague de la coupe du Monde.

La Coupe du monde fait vibrer le monde entier. Elle tend aussi sa main à la Chine.