Le gouvernement chinois met l’accent sur la responsabilité sociale des entreprises

Ajouté au 21/06/2010 par SHI Lei

Le ministère chinois du Commerce est en train d’utiliser des indicateurs de Responsabilité sociale des entreprises (RSE), comme la protection de l’environnement et le bien-être des employés pour évaluer les sociétés exportatrices – qu’elles soient chinoises ou à capitaux étrangers – afin de s’assurer que ces derniers répondent aux normes internationales.

A travers l’utilisation des indicateurs de RSE, le gouvernement souhaite que les entreprises chinoises remplissent leurs responsabilités sociales, a indiqué le vice-ministre Ma Xiuhon lors de la Conférence annuelle sur la RSE de Chine.

Cette conférence a été organisée par l’Association des entreprises chinoises à participation étrangère (CAEFI), la Fédération caritative de Chine (CCF), l’Association de recherche sur l’économie privée de Chine et le journal China Enterprise News.

Le président de la CAEFI a salué le rôle des entreprises dont une partie du capital est détenu par les étrangers dans la promotion des principes de la RSE en Chine.

“Ces sociétés sont à la fois des bénéficiaires et des contributrices au développement économique de la Chine”, a-t-il estimé.

Selon Fan Baojun, président de la CCF, les entreprises sont devenus les principaux donateurs en Chine et leur contribution augmente chaque année.

Il a révélé que les entreprises chinoises donnaient de 200 millions à 300 millions de yuans (29 millions à 44 millions de dollars) à la CCF au début des années 1990, mais que ce chiffre atteignait maintenant un milliard de yuans.

En 2008, lorsqu’un puissant séisme a fait plus de 80 000 morts dans la province du Sichuan dans le sud-ouest de la Chine, les dons des entreprises ont dépassé 4 milliards de yuans. L’année dernière, ces dernières ont encore fait don de 4,6 milliards de yuans aux sinistrés du séisme alors même qu’il n’y avait pas eu de sollicitation.

Yuji Kiyokawa, président de l’Association économique Japon-Chine, a proposé aux sociétés chinoises de partager leurs expériences en matière de la RSE avec les entreprises japonaises pour parvenir à des résultats éthiques et financiers.

Lors de cette rencontre, les participants ont encore discuté de récents incidents concernant la conduite des entreprises, dont les plusieurs cas de suicides enregistrés chez Foxconn, un des plus grand fabricants des produits électroniques du monde.

Les participants ont demandé aux entreprises de prendre au sérieux le bien-être de leurs salariés.

La conférence a récompensé 62 entreprises pour leurs efforts en matière de la RSE.