Jean-Pierre Raffarin : le transfert de technologie est très significatif dans la coopération environnementale franco-chinoise

Ajouté au 18/06/2010 par SHI Lei

Après sa dernière visite du mois de mars, l’ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin a conduit du 6 au 12 juin une nouvelle délégation française en Chine. La mission rassemble quinze personnalités dont cinq députés, cinq sénateurs, et cinq responsables d’entreprises publiques ou privées.

« La France et la Chine veulent une nouvelle croissance, une croissance qualitative meilleure », a déclaré M. Raffarin le 7 juin à Beijing, en réponse à la question de China.org.cn sur la récente signature de la lettre d’intention concernant la coopération dans la législation environnementale.

« Au mois d’avril dernier, le président français Nicolas Sarkozy et le président chinois Hu Jintao ont exprimé leur accord sur la nécessité d’une croissance plus sociale, plus écologique, plus technologique ; les deux pays sont d’accord pour participer à cette nouvelle croissance qui est très importante pour l’ensemble de la planète », a rappelé M. Raffarin.

« Dans le domaine environnemental, la France et la Chine ont déjà de nombreuses coopérations. C’est un secteur dans lequel le transfert de technologie peut être très significatif ».

« Nous sommes heureux de voir que la Chine est mobilisée sur des projets en matière de droits de l’environnement, d’établissement de normes environnementales et que tout ceci peut faire l’objet d’échanges fructueux, » a-t-il indiqué.

En ce qui concerne son voyage dans le village Tangmo dans la province de l’Anhui prévue pour le 9 juin, qui a pour objectif de promouvoir la coopération sino-française dans un projet pilote sur le tourisme rural, M. Raffarin a souligné l’accord français avec le gouvernement chinois de faire du tourisme un élément du développement économique équilibré et respectueux de l’environnement. « Il faut que nous nous préparions les uns et les autres pour que nos sites touristiques ne soient pas abîmés par le tourisme, mais au contraire, qu’au fond nous réussissions à les protéger de manière à garder une activité touristique durable tout en préservant les qualités environnementales des différentes sites », a-t-il conclu.

La visite de Jean-Pierre Raffarin en Chine qui durera une semaine à Beijing, dans l’Anhui et à Shanghai, a pour but de passer aux jeunes personnalités influentes françaises sa passion de la Chine et de « leur montrer la Chine réelle, la Chine du peuple chinois, une Chine complexe, une Chine importante ». Ils visiteront également les pavillons chinois et français à l’Exposition universelle 2010.