La Chine s’oppose aux sanctions des Etats-Unis sur les grilles d’acier chinoises

Ajouté au 07/06/2010 par SHI Lei

La Chine s’oppose à la décision prise par les Etats-Unis de prélever une taxe allant jusqu’à plus de 200% sur les grilles d’acier importées de Chine, indique un communiqué publié mercredi par le ministère chinois du Commerce.

Le département du Commerce des Etats-Unis a annoncé mardi une taxe antidumping s’élevant entre 136,76% et 145,18% sur les grilles d’acier fabriquées par la Chine. Des droits compensateurs de 62,46% seront également prélevés.

Le ministère chinois du Commerce estime que les Etats-Unis ont fait preuve de discrimination lors de leur enquête antidumping et antisubventions, aboutissant à une conclusion erronée. La Chine n’est pas satisfaite de ces mesures et s’y oppose.

La décision américaine porte atteinte aux intérêts de la Chine, ce que ne peuvent accepter le gouvernement chinois et les entreprises chinoises, souligne le ministère.

La Chine a demandé aux Etats-Unis de prendre des mesures efficaces afin de remédier à leurs erreurs.

D’après la législation américaine portant sur les recours commerciaux, la Commission du commerce international des Etats-Unis prendra bientôt une décision juridique finale sur cette affaire.

Si la commission décide que les grilles d’acier importées de Chine représentent une menace pour l’industrie américaine, le département du Commerce des Etats-Unis ordonnera l’imposition d’une taxe antidumping et de droits compensateurs.

En 2009, les produits chinois ont fait l’objet d’une série de recours commerciaux de la part des Etats-Unis et la valeur des marchandises impliquées était huit fois plus élevée qu’en 2008.

“De telles mesures nuisent aux intérêts de la Chine et ont une influence négative sur les relations économiques et commerciales bilatérales,” affirme le communiqué.

La Chine souhaite que les Etats-Unis fassent preuve de retenue dans leurs recours commerciaux et agissent afin de lutter contre le protectionnisme commercial.