Un Chinois sur quatre aura plus de 65 ans en 2050

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

Près d’un habitant sur quatre en Chine aura plus de 65 ans en 2050, prédisent les démographes.

La population chinoise actuelle, qui compte 1,33 milliards d’habitants, ne devrait pas dépasser 1,5 milliards, a annoncé mercredi Jiang Weiping, Directeur général du Centre Chinois de Recherche sur la Population et le Développement, lors d’un forum sur la population.

La population chinoise devrait atteindre un maximum de 1,47 milliards d’habitants environ vers 2040, avant qu’elle ne commence à baisser, a-t-il ajouté, citant des prévisions du système d’information en matière de décision sur l’administration de la population.

La population chinoise représentera aussi 15% de la population totale du monde, contre les 20% et plus qu’elle a longtemps représenté, a-t-il précisé.

La politique chinoise du planning familial a contribué à éviter 400 millions de naissances lors des 30 dernières années, d’après les statistiques.

Le taux de fertilité actuel est de 1,8, ce qui veut dire que chaque femme donne naissance à 1,8 enfants. D’après Hania Zlotnik, directrice de la Division population au Secrétariat des Nations-Unies, ce chiffre est idéal.

Un taux de fertilité inférieur à 1,5 ou supérieur à 2,3 serait un problème, dit-elle.

Cependant, cette tendance au vieillissement est irréversible en Chine, car en 2050, 350 millions des 1,45 milliards de Chinois auront plus de 65 ans, dit Jiang Weiping.

Environ 180 millions de personnes étaient âgées de plus de 60 ans l’année dernière, ont montré des rapports antérieurs sur la population.

La Chine connaîtra deux pics concernant sa population âgée : une croissance nette de 7 millions de personnes par an entre 2015 et 2020, puis 10 millions par an entre 2030 et 2035.

« A ce moment là, on verra davantage de familles composées d’un couple âgé vivre par elles-mêmes, voire une personne âgée seule. Les changements dans la taille de la famille, la structure et les conditions de vie auront des conséquences sur beaucoup de choses, dont la structure de la consommation et le système de sécurité des plus âgés », dit-il.

Le vieillissement est considéré comme un problème dans beaucoup de pays, les chercheurs craignant qu’il ne mène à une pénurie de main d’oeuvre, une baisse de la productivité et une explosion des dépenses médicales, dit Wu Cangping, professeur à l’Université Renmin de Chine.

Pour autant, la Chine ne devrait pas manquer de travailleurs. La main d’oeuvre disponible devrait culminer à un milliard vers 2015 et rester au dessus de 850 millions avant 2050, dit Jiang Weiping.

Ma Li, conseiller au gouvernement chinois sur les problèmes de population, a déclaré mardi que la Chine pouvait encore espérer 25 années supplémentaires de « dividende démographique ».

Le « dividende démographique » a été considéré comme un facteur important des remarquables progrès économiques de la Chine.

Lors des décennies précédentes, la Chine a profité d’une structure productive de l’âge de sa population, avec des personnes en âge de travailler constituant une large part de sa population, et les personnes retraitées on non encore en âge de travailler constituant une fraction relativement restreinte.

Cette structure productive de l’âge de la population, qui se caractérise par une main d’oeuvre abondante et un fort taux d’épargne, s’est révélée être une source dynamique de croissance économique pour la Chine, et a de ce fait fait entrer le pays dans un long « âge d’or » de développement économique et social, disent les analystes.