Tibet : développement énergique de six industries stratégiques d’ici cinq ans

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

Le Tibet développera énergiquement, d’ici cinq ans, six industries stratégiques pour assurer un essor économique et une augmentation durable des revenus des paysans et bergers.

Il s’agit de l’industrie minière, la pharmacologie tibétaine, l’artisanat ethnique, le tourisme, l’agriculture et l’élevage ciblés, et l’industrie alimentaire verte. Des produits particuliers au plateau du Tibet seront développés en priorité.

Pour contribuer à l’objectif de développement, le Tibet va cette année renforcer la construction des infrastructures de base pour favoriser du tourisme. En plus des groupes de l’industrie du bâtiment, de l’industrie minière, et des matériaux de construction créés en 2009, la région va établir cette année des groupes de pharmacologie tibétaine et de tourisme. En outre, la production industrielle et la compétitivité devront être accrues.

Selon le bureau du tourisme du Tibet, d’ici quelques années, trois marques touristiques seront développées : « Toit du monde », « Terre sainte enneigée », et « Routes anciennes et Chemin du ciel ». La culture particulière et les ressources écologiques touristiques seront profondément exploitées. On prévoit également le renforcement des infrastructures de base dans les zones touristiques de niveau A et les capacités de secours d’urgence.

Dans l’agriculture, l’élevage et l’industrie alimentaire verte, le développement des produits biologiques du plateau sera accéléré. Les ressources minérales seront exploitées de façon rationnelle et ordonnée, avec la construction de bases industrielles de métaux non ferreux dans le centre du Tibet, de la chromite dans l’est, et de l’exploitation des ressources des lacs salés dans l’ouest.

Par ailleurs, on prévoit la mise en place d’un système industriel performant de pharmacologie tibétaine en 2015, dont la valeur de production dépassera 2 milliards de yuans.

Ces dernières années, le Tibet a augmenté sans cesse les investissements dans le développement de ses industries clés. En 2009, 830 millions de yuans ont été consacrés à l’agriculture et l’élevage et au tourisme, un chiffre dépassant le total des cinq années précédentes.