La réévaluation du Yuan pourrait être mise en veilleuse

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

Les chances d’une réévaluation à court terme du Renminbi paraissent improbables et elle pourrait arriver beaucoup plus tard que ce que l’on attendait, considérant le fait que les excédents commerciaux de la Chine pourraient connaître une forte érosion à cause de la crise de la dette en Europe et les mesures de protectionnisme croissantes prises contre les exportations chinoises, ont dit hier des économistes et experts de renom.

Les estimations précédentes avaient laissé entendre que la Chine laisserait le Renminbi se réévaluer au cours du deuxième trimestre, à hauteur de 3 à 5% pour toute l’année.

Des responsables du Ministère du Commerce ont indiqué lundi que pour cette année, les perspectives d’exportation de la Chine n’étaient guère optimistes et que l’excédent commercial annuel pourrait connaître une forte chute.

« Une meilleure balance commerciale constituera pour la Chine une bonne base pour mettre en application sa politique macro-économique, et le problème de la monnaie ne doit pas être trop politisé », a déclaré le porte-parole du Ministère, Yao Jian.

« La croissance des importations devrait cependant largement excéder celle des exportations, du fait de l’augmentation des prix des produits importés, mais le fort déclin de l’excédent commercial ne devrait pas être un problème si grave que cela », a dit Dong Xian’an, économiste en chef chez Industrial Securities Shanghai.

M. Dong s’attend à ce que l’excédent commercial de cette année baisse de 30% à 137,5 milliards de Dollars US, contre 196,1 milliards de Dollars en 2009.

Dopée par la demande croissante en biens de consommation et en matériaux bruts, la croissance mensuelle des importations a dépassé celle des exportations depuis mai 2009. Ce qui a eu pour conséquence de provoquer une chute de l’excédent commercial de la Nation pendant sept mois, jusqu’au mois d’avril.

En mars, la Chine a enregistré un déficit commercial de 7,24 milliards de Dollars, le premier depuis les 70 derniers mois. De janvier à avril, l’excédent commercial a plongé de 79% d’une année sur l’autre.

« Les chiffres mensuels devraient tourner autour du point d’équilibre », a dit M. Yao.