Chongqing : rejet de l’appel d’un ancien haut fonctionnaire de la justice condamné à mort

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

L’ancien chef de la police de la municipalité de Chongqing (sud-ouest), Wen Qiang, qui a été condamné à mort pour corruption et implication au crime organisé a vu son appel rejeté vendredi 21 mai par la Cour populaire supérieure de la municipalité.

La Cour populaire supérieure municipale a rejeté l’appel de Wen Qiang contre sa condamnation prononcée le 14 avril par un tribunal intermédiaire. Il était convaincu d’avoir accepté des pots-de-vin, protégé des organisations criminelles, violé une étudiante et de ne pas avoir pu expliquer la provenance de certains de ses biens.

Wen Qiang, 55 ans, était directeur adjoint du bureau de la sécurité publique de Chongqing de1992 à 2008, puis directeur du Bureau judiciaire de Chongqing jusqu’à son arrestation en septembre 2009.

Selon le verdict du tribunal populaire intermédiaire N°5 de Chongqing, Wen Qiang a accepté, de 1996 à 2009, soit personnellement, soit par l’intermédiaire de son épouse Zhou Xiaoya, plus de 12 millions de yuans (1,76 million de dollars) de pots-de-vin. En échange, Wen Qiang a offert des postes à des fonctionnaires ou a aidé des entreprises et des hommes d’affaires à obtenir des bénéfices illégaux.

Il a également été accusé d’avoir protégé cinq grands gangs criminels à Chongqing après avoir accepté 756 500 yuans de pots-de-vin.

En août 2007, Wen Qiang avait violé une étudiante après l’avoir fait boire.

Il n’a pas pu expliquer, non plus, la provenance de certains de ses biens, d’une valeur totale de plus de 10 millions de yuans.

Le verdict a exigé la confiscation de tous les biens personnels de Wen Qiang, également privé de ses droits civiques pour le reste de ses jours.